La place est déjà prise 1

By | 11 de avril, 2022

Juliette et Marco regardent un film érotique la télé, Juliette s’échauffe, elle se fait câline, elle se blottit contre son mari. Elle lui passe de nombreuses fois sa main sur la bosse qui déformé son pantalon. Elle ne tient plus et dit :

-Rejoins-moi mon chéri, je monte dans la chambre, ne traine pas trop !

Marco regarde la fin du film, puis quelque temps après, il monte rejoindre sa femme. Il ouvre la porte, il écarquille les yeux, la place est déjà prise. Sa femme est à quatre pattes sur le lit, elle a la queue vigoureuse de son fils Julien, plantée dans la chatte. Elle geint tellement qu’elle n’entend pas son mari entrer dans la pièce. Julien regarde son papa en souriant et dit :

-Putain ce qu’elle est bonne maman, elle a le feu au cul, je me régale !

Marco soupire et répond :

-Et moi qu’est- que je fais pendant que tu démontes ta maman hein  ?

Julien réplique :

-Vas voir ta fille Manon, peut-être qu’elle baisera avec toi cette sainte-nitouche, elle qui refuse de baiser avec moi, tu as une chance papa vas-y !
Marco retire son pantalon et garde seulement son boxer. Il s’approche de la porte de sa fille, sous la porte passe un rai de lumière, la coquine ne dort pas encore. Marco ouvre doucement la porte et passe la tête :

-Tu ne dors pas encore ma chérie, je peux entrer ?
Oui papa entre, je viens de terminer mon bouquin, approche !

Marco répond en souriant :

-Cela fait des lustres que nous n’avions pas parlés ensemble, comme je n’ai pas sommeil, je te propose de tchatter un instant ma princesse !

READ  Femme mariée de 56 ans baiser

-Oui mon papounet, je veux bien discuter avec toi !
Marco ouvre le lit et prend place à côté de sa fille. Ils papotent de chose et autre un long moment. Marco se dresse et dépose un doux baiser sur le front de sa fille., qui le regarde tendrement. Elle se blottit contre lui. Il sent contre lui, la douce chaleur du corps de sa fille. Elle à sa tête contre son épaule et ronronne comme une chatte. Doucement, Marco pose sa main sur la cuisse de Manon, surprise, elle se raidit légèrement et regarde son papa, le bougre sourit, en glissant sa main sous la fine nuisette de sa fille. Manon commence à frémir, les doigts de son papa butent contre l’aine de sa cuisse et se dirigent lentement vers sa fente qui n’est que protégée par la culotte. Ils glissent dessus délicatement.
Manon pousse un gros soupir et pose sa main sur celle de son papa pour la retenir. Mais le vieux renard, appuie un doigt sur la fente, le tissu de la culotte s’enfonce entre les grandes lèvres. Le doigt monte et descend dans le sillon qui sépare les grandes lèvres. Manon se cabre, lorsque l’intrus passe sur sa boule de chair. Sa fente se met à suinter abondamment, la culotte s’humidifie rapidement. Marco regarde amoureusement sa fille et lui murmure :

-C’est bon ma petite princesse hein !

Manon, un peu honteuse, sans répondre, baisse la tête.  Elle lâche la main de son papa, ses yeux s’emplissent de larmes. Le papa, câlin, lape les perles de rosée salées qui coulent sur les joues de sa fille adorée. Leurs lèvres se frôlent, les souffles chauds se mêlent.  Leurs yeux brillent.
 Doucement, les doigts habiles du papa s’insèrent dans la culotte et caressent avec délicatesse la fente trempée.  Ses doigts agacent sa perle d’amour, Marco ne cesse de regarder les réactions de sa fille. Elle se pince les lèvres, elle pousse de nombreux soupirs. Son clito enfle entre les doigts experts de son papa. Il le presse de temps en temps pour faire gémir Manon.
 Il lui donne un doux baiser sur les lèvres et dit :

READ  J'ai baisé ma belle-soeur sexy

-Je vais t’aimer ma princesse, j’ai trop envie de toi !

Elle le regarde, elle semble fondre. Il écrase ses lèvres sur les siennes et glisse sa langue dans la bouche entrouverte. Les langues se nouent, Manon et surprise pas le flot de salive que son papa lui envoie dans la bouche., elle s’efforce de l’avaler. Enfin le long baiser cesse enfin. Marco repousse les draps et, s’agenouille à côté de sa file, il passe ses mains sous sa nuisette et tire doucement sur la culotte trempée. Lentement la culotte descend, Manon se tortille pour en faciliter la descente.  Le papa regarde en souriant la fine toison duveteuse. Il écarte avec douceur les jambes de Manon, elle ferme les yeux tellement elle est honteuse de montrer sa chatte à son papa. Il approche sa tête et hume avec force les effluves odorantes qui s’échappent de l’abricot qui suinte comme un fruit trop mûr.

Il pose sa bouche dessus et aspire tout le jus qui s’écoule de l’antre brulant. Il gobe la perle et la suce sans brusquerie, Manon gémit, elle se cabre lorsque la langue de son papa, s’enfonce dans sa gaine détrempée et en fouille chaque recoin. Les râles qu’elle pousse sont bruyants, soudain elle se cambre et, explose de jouissance. Marco la regarde en souriant, il retire son boxer. Sa fille écarquille les yeux et ne peut s’empêcher de dire :

-Mon Dieu papa, comme elle est grosse ta bite !

Il lui répond en souriant :

-Elle est pour toi ma chérie, elle va te faire planer tu verras !
Manon ose prendre d’une main la verge tendue de son papa, elle la regarde avec attention et dit :

READ  Une gentille infirmière

 -Mon Dieu, tu vas me déchirer les entrailles avec ton monstre mon papa !

Mécaniquement, elle se met à branler l’engin, elle le décalotte et donne de nombreux coups de langue sur le gland avant de le gober. Manon s’évertue à rendre heureux son papa, elle le suce du mieux qu’elle peut. Elle ronronne en tétant le gland large et épais. Marco se cabre, il saisit sa fille par les cheveux et tire fortement, sa queue s’enfonce jusqu’aux couilles dans la bouche de sa fille. Il envoie une décharge monstrueuse de sperme.  Sa fille le repousse brutalement, elle manque d’étouffer, un filet de sperme s’écoule à la commissure de ses lèvres.

 Marco l’encourage :

-Avale ma chérie, avale !

 Elle déglutit difficilement et fini par tout avaler. Elle reprend en main la queue gluante, donne quelques coups de langue dessus avant de la gober une seconde fois. Elle nettoie avec assiduité la verge visqueuse de son papa qui grogne comme un animal.

À suivre.

Valeriane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *