Mon cousin sexy Ă  l’aube

By | 21 de octobre, 2019

Ma cousine sexy s’appelle Eduarda, mieux connue sous le nom de Duda. Je suis Arnaldo, comme mon père, et comme je dĂ©teste mon nom, tout le monde m’appelle Naldo. Aujourd’hui j’ai 22 ans et je vais vous raconter comment j’ai pris la virginitĂ© de ma cousine, du moins c’est ce qu’elle a dit. Duda a 20 ans, c’est une belle blonde Ă  la peau blanche, maigre, aux petits seins très dĂ©noyautĂ©s et aux becs roses, au petit cul très rond, un rĂ©gal !

J’Ă©tais toujours folle de la manger, mais les vilains disaient qu’elle Ă©tait vierge, mĂŞme si je soupçonnais que ce n’Ă©tait pas vrai, car elle Ă©tait toujours vilaine. La petite chienne apparaĂ®t toujours ici Ă  la maison avec chaque short, que mĂŞme mon père qui est tout respectueux ne peut pas se tenir debout et continue Ă  chercher, j’ai dĂ©jĂ  attrapĂ© plusieurs fois. Elle Ă©tait toujours convoitĂ©e par plusieurs gars, ici dans mon immeuble, plein de gars qui voulaient la manger, et je suis morte de jalousie et je me suis retrouvĂ©e Ă  la branlette en pensant Ă  mon cousin sexy.

Un jour, elle a eu l’occasion de dormir ici Ă  la maison. Je voulais crĂ©er une chance de rester avec elle, mes parents avaient rĂ©servĂ© un week-end dans une station balnĂ©aire Ă  IlhĂ©us, et ma cousine et ma grand-mère dormaient ici avec moi dans l’appartement, mais comme ma vieille dame dort beaucoup, je n’aurais pas Ă  m’inquiĂ©ter pour elle, seulement avec la manière dont je devais trouver Duda pour me libĂ©rer.

Ce soir-lĂ , je l’ai invitĂ©e Ă  regarder un film dans ma chambre. Elle a dit qu’elle allait prendre une douche, mettre une chemise de nuit et y aller, pendant que je choisissais le film. Je sais qu’elle aime la terreur, donc je voulais un film très effrayant pour quitter la pièce trop sombre et je lui passe la main dessus.
cousine sexy

Elle est sortie du bain puant, trop chaude, avec un short très court et le chemisier de poupĂ©e bĂ©bĂ© montrant une partie de son ventre sexy. J’Ă©tais tellement hypnotisĂ© qu’elle m’a regardĂ© avec un air de dĂ©bauche et m’a demandĂ© pourquoi je la sĂ©chais.

-Je pense juste que tu es une cousine sexy.

-Je ne savais pas que tu étais si insolent, Naldinho, si vilain toi….

Elle s’est assise Ă  cĂ´tĂ© de moi, m’a demandĂ© quel film j’avais choisi et nous sommes allĂ©s le voir ensemble. Elle a pris plusieurs cicatrices, et je lui passais la main sur la cuisse pour lui donner ce calmant. Je l’ai sentie avoir des frissons et ma bite a commencĂ© Ă  palpiter, je suis devenue folle.

-C’est quoi ce film d’horreur coquin et dur Ă  regarder ?

-DĂ©solĂ© cousin, c’est ta cuisse Ă©paisse qui me tue, regarde comment je vais.

-Whoa, quel salaud ! Tu veux que je t’aide avec ça ?

Je n’ai mĂŞme pas eu Ă  rĂ©pondre oui, elle est tombĂ©e sur ma bite avec sa bouche, a commencĂ© Ă  sucer vraiment bien, d’une façon que je n’avais pas essayĂ©. Elle m’a lĂ©chĂ© les couilles et la tĂŞte de ma bite. J’ai senti une Ă©rection absurde, je mourais d’envie de baiser cette dĂ©licieuse bouche. Elle a bavĂ© sur ma bite, j’ai commencĂ© Ă  bouger le corps et pompĂ© du gostosinho.

-Quel bon goût a votre bite, je suis avec la chatte toute mouillée déjà, passez la main ici pour sentir.

J’ai passĂ© ma main sur sa chatte pendant qu’elle me suçait la chatte, tout Ă©tait tout moisi, j’ai retirĂ© sa culotte, j’ai mis mes doigts sur son clito et j’ai commencĂ© Ă  jouer une siririca pour elle, faisant des mouvements circulaires très savoureux. Elle a arrĂŞtĂ© de me sucer, a rendu le visage mĂ©chant et dĂ©licieux, empinava plus savoureux, a roulĂ© et a parlĂ© Ă  quel point c’Ă©tait savoureux, et combien voulait que je la baise.

Nous sommes restĂ©s dans ce beau jeu pendant un certain temps, jusqu’Ă  ce qu’elle nous dise qu’elle voulait se venger. Je n’imaginais pas comment ce serait, mais bientĂ´t elle se leva de sa position, enleva son short avec la culotte, s’approcha de mon visage et s’assit dans ma bouche. J’ai ouvert sa chatte avec mes mains et j’ai commencĂ© Ă  la sucer toute entière, lĂ©chĂ© son gril, sucĂ© savoureux, et continuĂ© Ă  enfoncer sa langue Ă  l’intĂ©rieur et Ă  la faire gĂ©mir.

Chaque fois que ma langue pĂ©nĂ©trait sa chatte, le vilain gĂ©missement plus haut et a dĂ» Ă©touffer les gĂ©missements avec leurs mains. Il Ă©tait si savoureux, elle a commencĂ© Ă  se retourner, je l’ai tenue par la hanche et je l’ai sentie essayer de m’Ă©touffer et mĂŞme cela Ă©tait très savoureux, ĂŞtre Ă©touffĂ© par une dĂ©licieuse chatte.

-Catinha, cette chatte chaude, ma bite me fait dĂ©jĂ  mal Ă  cause de tant d’excitations.

-C’est dingue de la manger, hein ? Tu peux dĂ©jĂ  la baiser partout, salaud.

Suce-moi comme ça, je suis presque en train de plaisanter !

J’ai continuĂ© Ă  sucer, ma langue Ă©tait dĂ©jĂ  douloureuse, mais je ne pouvais pas supporter le sentiment d’excitation qu’elle Ă©tait près d’apprĂ©cier. Elle a commencĂ© Ă  trembler dans ma bouche, Ă  me serrer encore plus fort et Ă  gĂ©mir encore plus fort. J’ai augmentĂ© le rythme de la sole et bientĂ´t elle a apprĂ©ciĂ© savoureux dans ma bouche, j’Ă©tais bien excitĂ©.

Elle s’est allongĂ©e sur moi, on a commencĂ© Ă  s’embrasser savoureusement, on lui a sucĂ© les seins et j’ai mis la bite dans sa chatte. J’Ă©tais folle quand je me sentais en forme petit Ă  petit jusqu’Ă  ce que ma bite rentre Ă  l’intĂ©rieur. J’ai Ă©tĂ© un moment Ă  me tenir debout en sentant cette chatte serrĂ©e, puis j’ai commencĂ© Ă  pomper savoureusement. Au-dessus de moi, elle roulait lentement et se dĂ©plaçait d’avant en arrière, ce qui augmentait notre contact et faisait que ma bite se cognait profondĂ©ment dans sa chatte.
cousine sexy
Oh, c’est tellement bon, mets-le quand mĂŞme, c’est dĂ©licieux !

-Tu aimes ma bite, vilaine ? Je veux toujours la mettre comme ça, tout en toi.

Nous avons grimpĂ© très bien, puis elle m’a dit qu’il y avait quelque chose que j’aimerais faire, quand je lui ai demandĂ©, elle m’a dit qu’elle voulait que je mange ses quatre, parce que c’est la position qu’elle aime le plus et qu’elle pense que c’est sexy. J’ai mis la petite chienne sur le bord du lit et j’ai eu la merveilleuse vue de son cul et de sa chatte très ouverte pour moi. Je l’ai vue crier si mouillĂ©e qu’elle l’Ă©tait. Je me suis abaissĂ©, j’ai donnĂ© une bonne odeur dans sa chatte pour sentir cette arombe qui m’excitait tellement, et j’ai commencĂ© Ă  mettre ma bite dans la porte, mais sans obtenir.

Au bout d’un moment, je l’ai torturĂ©e, j’ai touchĂ© ma bite d’un seul coup, j’ai attrapĂ© la vilaine fille par les cheveux et j’ai fait sonner la bite fort, ce qui m’a fait frapper ma chatte avec toute la force que je pouvais. Elle Ă©tait si essoufflĂ©e de tant d’excitation, qu’elle a perdu la parole au moment des gĂ©missements. C’Ă©tait un dĂ©lice, j’ai bien serrĂ© son cul, frappĂ© et pompĂ© quelques fois de plus, mais j’ai fini par profiter Ă  l’intĂ©rieur de sa chatte. Je l’ai laissĂ©e pleine de conneries, j’Ă©tais un peu inquiète mais elle a dit que tout allait bien.

C’Ă©tait un plaisir de manger mon cousin, nous avons passĂ© le reste de la matinĂ©e Ă  nous accrocher et Ă  dormir comme ça. Le matin, nous nous sommes rĂ©veillĂ©s et nous avons donnĂ© un savoureux avant le petit dĂ©jeuner, et avant que notre grand-mère se rĂ©veille, et nous avons passĂ© le reste de la journĂ©e dans l’ambiance. Ce fut l’une des meilleures expĂ©riences de ma vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *