Sexe humide

By | 24 de novembre, 2019

L’eau était fraîche, calme et cristalline ; l’anse semblait libre de toute trace humaine, l’air sentait l’iode et une détente environnementale était palpable. Natalia et moi nous nous sommes regardés, complices, nous savions ce que l’endroit nous offrait… nous sommes entrés dans l’eau en souriant… nous avions tellement chaud que le contact avec l’eau était à peine remarqué….. Nous nous sommes embrassés nus, ma langue est entrée dans sa bouche et nous avons commencé une danse érotique et sensuelle…. nos langues se sont serrées dans les bras, elles se sont pelées, se sont caressées, j’ai glissé entre ses dents, ses lèvres…. son goût… sa salive m’a excité, pendant qu’il remarquait comment avec sa main il me touche la queue qui s’est levée… j’ai senti son contact, je ne cessais de caresser ses fesses douces et rondes. En un instant, au milieu de quelques rochers, j’ai aperçu un rocher plat et gros…. Natalia m’avait juste sauté dessus en me serrant dans ses bras et alors qu’elle m’embrassait longuement et profondément, j’ai remarqué comment ma bite, déjà dressée, commençait à entrer dans sa chatte guidée par ses lèvres souples et charnues. Son intérieur était chaleureux et lisse, avec ses mouvements de haut en bas, elle a réussi à me faire entrer complètement, me faisant remarquer mes œufs quand ils touchaient son entrée. Dans cette position, marchant avec mon amour au sommet, je me dirigeais vers le rocher plat, il me semblait un endroit qui offrait beaucoup de morbidité. Je m’y allongeai, suivant Natalia, qui se battait pour que ma bite n’abandonne pas sa rétention chaude.

Et ainsi, atteignant son but, nous avons commencé une copulation vigoureuse… J’ai remarqué comment sa chatte brûlait de passion tandis qu’un liquide clair et merveilleux tombait et glissait sur mes oeufs… soudain j’ai remarqué comment son extase amoureuse a commencé, elle tremblait et gémissait, l’expression de son visage me excitait de plus en plus…
-Juan, chéri… Je cooorrro… ufff…. ufff…..
– prends la bite, l’amour, tout à toi……..
Donnez-moi ça en un seul morceau…….
Prends-le, chérie, prends-le !
J’essayais de contenir mon éjaculation pour plus tard… ce qui en fait… « Je voulais absorber et apprécier le doux nectar que Natalia avait libéré pendant son orgasme. Alors, elle s’est retournée et a placé sa chatte sur ma bouche en libérant tout son liquide doux et sucré dans ma bouche que j’ai goûté avec plaisir et soin…. tandis que, j’ai remarqué que sa main a pris ma bite a commencé à sucer mon gland tandis que sa langue a ouvert mon urètre d’où il a absorbé le liquide séminal avant l’éjaculation qui préparait …. nous avons continué un bon moment dans ce 69 béni, appréciant…

Natalia sucé ma queue dans toute sa longueur en recréant dans le rosé et doux gland….. elle gémissait de plaisir pendant que j’avais ma langue dans sa chatte, elle avait apprécié sa précédente course et son vagin était encore humide, doux comme la peau d’un bébé…. J’ai passé ma langue à son anus, léchant doucement son entrée qui peu à peu se dilatait en permettant mon entrée à son intérieur jusqu’à ce que pratiquement ma langue soit dedans, initiant alors un mouvement de balancement qui était excitant mon partenaire au point où elle se mit à augmenter ses plaintes accompagnées par un tremblement qui annonçait son orgasme imminent….
-méteme all your tongue… so… go… go… continue… ne t’arrête pas… Je rouille… ufff !!!!!

C’est à ce moment que mon excitation à la vision de l’anus de Natalia s’est dilatée et que j’ai remarqué comment j’avais absorbé toute ma bite… Je n’en pouvais plus… J’explosais d’un jet de sperme chaud et doux à l’intérieur de sa bouche qu’elle remerciait en se léchant avec plaisir et en ramassant avec ses doigts les petites gouttes qui sortaient de ses coins, les emportant et les frottant dans sa chatte pendant que, vu ma position, je la surveillais avec une excitation extrême, alors qu’elle se léchait jusqu’à mes derniers coups de séminales.
-Merci, mon amour…. tu m’as laissé la bite sèche…. Quel plaisir ! ….tout pour toi chérie…tout pour toi…
-oui….. J’adore ton lait… J’en ai besoin….

C’est alors, au lever, que nous avons vu quelques gouttes de sperme tomber des mamelons encore érigés de Natalia et entrer dans l’eau douce tandis que quelques petits poissons réalisaient et participaient, complices témoins de notre poussière dans cet environnement paradisiaque… nous avons regardé et souriant nous sommes entrés dans l’eau, embrassés, nous nous nous sommes rendus sur le rivage où nous sommes écroulés les uns sur les autres dans la boucle d’un baiser sans fin, à l’occasion de nos rencontres torrides d’été ? Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *