Trahir mon petit ami avec un homme marié

By | 25 de octobre, 2019

Bonjour, je suis une beurette, aujourd’hui j’ai 24 ans, c’est mon premier conte Ă©rotique.

J’ai un petit ami, il est trĂšs affectueux, me baise avec beaucoup d’affection, mais aussi trĂšs intense.

Ce que je vais vous dire s’est passĂ© il y a quelques mois, je m’amusais dans le service et je suis entrĂ© dans xvideos dans un salon de chat, les conversations lĂ  m’excitent beaucoup, tout le monde est trĂšs mĂ©chant, la conversation va et la conversation vient, j’ai rencontrĂ© un homme qui a vĂ©cu relativement proche, il a 41 ans et est mariĂ©. Il a beaucoup insistĂ© et j’ai dĂ©cidĂ© de le rencontrer, mais rien ne se passerait ce jour-lĂ .

Quand nous nous sommes rencontrĂ©s, j’Ă©tais dĂ©jĂ  tremblant de peur et excitĂ©, trĂšs nerveux. Quand je l’ai vu, il est plus vieux mais trĂšs beau, et trĂšs poli, il n’a rien forcĂ©. J’Ă©tais trĂšs Ă  l’aise, il m’a beaucoup fĂ©licitĂ©, et il Ă©tait aussi sincĂšre, a dit que sa femme voyageait et que c’Ă©tait trĂšs dans l’humeur pour une aventure, mais respectĂ© si je ne voulais pas.

J’ai acceptĂ© d’aller dans son appartement le lendemain, j’Ă©tais excitĂ© dans les nuages.

ArrivĂ© lĂ , tout nerveux, il m’a reçu, m’a appelĂ©, m’a rassurĂ©, et quand il Ă©tait Ă  l’aise, il m’a emmenĂ© au lit.

On s’est embrassĂ©s, j’ai senti sa bite en moi, j’ai enlevĂ© mon chemisier, serrĂ© mes seins, serrĂ© le bikini, je me suis sentie possĂ©dĂ©e. Il m’a poussĂ© lentement jusqu’Ă  ce que je me mette Ă  genoux, et j’ai baissĂ© son short moi-mĂȘme, senti le bĂąton Ă  travers mes sous-vĂȘtements, mordu, lissĂ©, sorti, bavĂ© et dur, je suis tombĂ© de ma bouche. Il a tenu mes cheveux et a forcĂ© ma tĂȘte Ă  tout avaler, plusieurs fois, jusqu’Ă  ce que je respire moi-mĂȘme, que je les avale tous et que je les mette dans son cul en les forçant contre ma tĂȘte.

Puis il s’est allongĂ© sur le lit, je me suis promenĂ© en enlevant tous ses vĂȘtements, je les ai enlevĂ©s, il m’a mis sur le dessus, avec mon visage dans le cul et je l’ai sucĂ©. J’ai senti son doigt dans mon cul, j’ai eu peur !

Je suis restĂ© lĂ  Ă  me sucer le cul et Ă  me doigter le cul, il a commencĂ© Ă  me dire des bĂȘtises, Ă  me dire qu’il allait me possĂ©der, si j’acceptais
 J’ai acceptĂ©, n’est-ce pas ? Quel choix avais-je ?!

Il m’a levĂ©, m’a allongĂ© sur le lit, m’a sucĂ© le ppk, wow, quel dĂ©lice ! Il a mis sa grosse bite dedans. Il n’arrĂȘtait pas d’embrasser mon pied et de me manger.

Puis il m’a mis sur un 4, il m’a mis sur un 4, et m’a mis son doigt dans ma petite bague. Soudain, une autre frayeur, j’ai eu une claque dans le cul. J’ai tout de suite criĂ©, il n’a mĂȘme pas appelĂ©. Il a dit qu’il allait me bouffer le cul. Je lui ai demandĂ© d’y aller doucement.

Il m’a mis sur le ventre, m’a dit de m’ouvrir le cul avec les deux mains, j’ai ouvert peu, j’ai senti une autre claque, « Ouvre bien fort, salope ! Puis il a dit :  » Tenez-le comme ça, grand ouvert, si vous n’ĂȘtes pas giflĂ© « .

Puis il a mis la tĂȘte de sa tourterelle sur ma petite bague. Putain de merde ! Ça faisait mal, il a juste mis sa tĂȘte dessus et l’a enlevĂ©e. Ça faisait mal quand il entrait et sortait, mais je lui ai fait comprendre que lorsque le farfadet passait Ă  travers le ring pour entrer et sortir. Alors il en a profitĂ© et je l’ai enlevĂ© et je l’ai mis, dedans et dehors, dedans et dehors, juste la tĂȘte. Putain de merde ! J’ai mĂȘme mordu le drap, sentant ma petite bague rester ouverte.

J’Ă©tais en sueur, lui aussi.
Il m’a mis dans un 4, m’a mis des claques qui m’ont mis le feu aux fesses et m’ont mis dans le cul, j’ai vu une Ă©toile, mais j’ai gĂ©mi. Il a posĂ© ma tĂȘte sur le lit, de sorte que j’Ă©tais seul avec mon cul vers le haut, pliĂ©, le prenant dans mon cul, il a marchĂ© sur mon visage et a dit quelques putes, puis m’a dit de lĂ©cher son pied. Il s’est moquĂ© de moi.

Il est tombĂ© sur le lit sur le cĂŽtĂ©, prenant une grande respiration. À l’Ă©poque, je me suis allongĂ© sur lui et j’ai commencĂ© Ă  m’embrasser sur la bouche.

Il m’a demandĂ© s’il voulait arrĂȘter ou continuer, j’ai dit qu’il pouvait se reposer, puis j’en voulais plus. Rsrsrsrsrsrsrsrsrsrs
On s’est embrassĂ© un peu plus et je suis descendu pour lui sucer la bite, c’Ă©tait un peu mou, mais j’ai sucĂ©, puis j’ai lĂ©chĂ© les couilles, c’Ă©tait lisse, il n’y avait pas de poils. La bite Ă©tait dĂ©jĂ  presque toute dure, quand je me suis penchĂ© et lui ai passĂ© ma langue dans le cul
 il a gĂ©mi sur place, la bite est devenue dure.
Il m’a tenu la tĂȘte pour que je continue Ă  lĂ©cher.

Puis il a dit qu’il avait un fantasme, si j’Ă©tais au courant
 J’ai dit : « Tu es mon maĂźtre, n’est-ce pas ?

Il m’a encore mis sur le ventre, j’ai pensĂ© que j’en aurais plus dans le cul, mais il est venu et l’a mis sur ppk, et a mis la culotte de sa femme sur mon visage, m’a dit de lĂ©cher pendant qu’il me baisait. Pendant que je lĂ©chais, je sentais sa bouche se rapprocher en me lĂ©chant le cou.

J’ai ri.

Au bout d’un moment, il a arrĂȘtĂ© de baiser, s’est levĂ© et s’est moquĂ© de nouveau, cette fois sur mon visage, mais peu de lait est sorti cette fois.
Je me suis lavĂ©, habillĂ© et j’ai dit au revoir. Je devais t’appeler plus tard, je n’ai pas encore appelĂ©. Il m’a demandĂ© quelque chose
 qu’avant que je me lave la bouche, j’ai embrassĂ© mon petit ami sur la bouche pour qu’il puisse sentir le goĂ»t de sa bite dans ma bouche.

J’ai acceptĂ© (tellement de la part de mon petit ami).

Comme j’Ă©tais sur une moto, il m’a fallu un certain temps pour partir, tout rĂŽti. Je suis allĂ© directement chez mon petit ami, je lui ai donnĂ© un baiser profond, je lui ai mis ma langue dans la bouche sans pitiĂ©. Il n’a mĂȘme pas remarquĂ©, mon garçon.

Tu as aimĂ© mon histoire ? J’ai d’autres aventures sur lesquelles je peux compter plus tard, avec mon petit ami a mĂȘme beaucoup.

Bisous

✅✅✅Reçoit les histoires Ă©rotiques des autres membres ✅ ✅ ✅

☝☝☝

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *