Trahir mon petit ami avec un homme marié

By | 25 de octobre, 2019

Bonjour, je suis une beurette, aujourd’hui j’ai 24 ans, c’est mon premier conte érotique.

J’ai un petit ami, il est très affectueux, me baise avec beaucoup d’affection, mais aussi très intense.

Ce que je vais vous dire s’est passé il y a quelques mois, je m’amusais dans le service et je suis entré dans xvideos dans un salon de chat, les conversations là m’excitent beaucoup, tout le monde est très méchant, la conversation va et la conversation vient, j’ai rencontré un homme qui a vécu relativement proche, il a 41 ans et est marié. Il a beaucoup insisté et j’ai décidé de le rencontrer, mais rien ne se passerait ce jour-là.

Quand nous nous sommes rencontrés, j’étais déjà tremblant de peur et excité, très nerveux. Quand je l’ai vu, il est plus vieux mais très beau, et très poli, il n’a rien forcé. J’étais très à l’aise, il m’a beaucoup félicité, et il était aussi sincère, a dit que sa femme voyageait et que c’était très dans l’humeur pour une aventure, mais respecté si je ne voulais pas.

J’ai accepté d’aller dans son appartement le lendemain, j’étais excité dans les nuages.

Arrivé là, tout nerveux, il m’a reçu, m’a appelé, m’a rassuré, et quand il était à l’aise, il m’a emmené au lit.

On s’est embrassés, j’ai senti sa bite en moi, j’ai enlevé mon chemisier, serré mes seins, serré le bikini, je me suis sentie possédée. Il m’a poussé lentement jusqu’à ce que je me mette à genoux, et j’ai baissé son short moi-même, senti le bâton à travers mes sous-vêtements, mordu, lissé, sorti, bavé et dur, je suis tombé de ma bouche. Il a tenu mes cheveux et a forcé ma tête à tout avaler, plusieurs fois, jusqu’à ce que je respire moi-même, que je les avale tous et que je les mette dans son cul en les forçant contre ma tête.

Puis il s’est allongé sur le lit, je me suis promené en enlevant tous ses vêtements, je les ai enlevés, il m’a mis sur le dessus, avec mon visage dans le cul et je l’ai sucé. J’ai senti son doigt dans mon cul, j’ai eu peur !

Je suis resté là à me sucer le cul et à me doigter le cul, il a commencé à me dire des bêtises, à me dire qu’il allait me posséder, si j’acceptais… J’ai accepté, n’est-ce pas ? Quel choix avais-je ?!

Il m’a levé, m’a allongé sur le lit, m’a sucé le ppk, wow, quel délice ! Il a mis sa grosse bite dedans. Il n’arrêtait pas d’embrasser mon pied et de me manger.

Puis il m’a mis sur un 4, il m’a mis sur un 4, et m’a mis son doigt dans ma petite bague. Soudain, une autre frayeur, j’ai eu une claque dans le cul. J’ai tout de suite crié, il n’a même pas appelé. Il a dit qu’il allait me bouffer le cul. Je lui ai demandé d’y aller doucement.

Il m’a mis sur le ventre, m’a dit de m’ouvrir le cul avec les deux mains, j’ai ouvert peu, j’ai senti une autre claque, « Ouvre bien fort, salope ! Puis il a dit :  » Tenez-le comme ça, grand ouvert, si vous n’êtes pas giflé « .

Puis il a mis la tête de sa tourterelle sur ma petite bague. Putain de merde ! Ça faisait mal, il a juste mis sa tête dessus et l’a enlevée. Ça faisait mal quand il entrait et sortait, mais je lui ai fait comprendre que lorsque le farfadet passait à travers le ring pour entrer et sortir. Alors il en a profité et je l’ai enlevé et je l’ai mis, dedans et dehors, dedans et dehors, juste la tête. Putain de merde ! J’ai même mordu le drap, sentant ma petite bague rester ouverte.

J’étais en sueur, lui aussi.
Il m’a mis dans un 4, m’a mis des claques qui m’ont mis le feu aux fesses et m’ont mis dans le cul, j’ai vu une étoile, mais j’ai gémi. Il a posé ma tête sur le lit, de sorte que j’étais seul avec mon cul vers le haut, plié, le prenant dans mon cul, il a marché sur mon visage et a dit quelques putes, puis m’a dit de lécher son pied. Il s’est moqué de moi.

Il est tombé sur le lit sur le côté, prenant une grande respiration. À l’époque, je me suis allongé sur lui et j’ai commencé à m’embrasser sur la bouche.

Il m’a demandé s’il voulait arrêter ou continuer, j’ai dit qu’il pouvait se reposer, puis j’en voulais plus. Rsrsrsrsrsrsrsrsrsrs
On s’est embrassé un peu plus et je suis descendu pour lui sucer la bite, c’était un peu mou, mais j’ai sucé, puis j’ai léché les couilles, c’était lisse, il n’y avait pas de poils. La bite était déjà presque toute dure, quand je me suis penché et lui ai passé ma langue dans le cul… il a gémi sur place, la bite est devenue dure.
Il m’a tenu la tête pour que je continue à lécher.

Puis il a dit qu’il avait un fantasme, si j’étais au courant… J’ai dit : « Tu es mon maître, n’est-ce pas ?

Il m’a encore mis sur le ventre, j’ai pensé que j’en aurais plus dans le cul, mais il est venu et l’a mis sur ppk, et a mis la culotte de sa femme sur mon visage, m’a dit de lécher pendant qu’il me baisait. Pendant que je léchais, je sentais sa bouche se rapprocher en me léchant le cou.

J’ai ri.

Au bout d’un moment, il a arrêté de baiser, s’est levé et s’est moqué de nouveau, cette fois sur mon visage, mais peu de lait est sorti cette fois.
Je me suis lavé, habillé et j’ai dit au revoir. Je devais t’appeler plus tard, je n’ai pas encore appelé. Il m’a demandé quelque chose… qu’avant que je me lave la bouche, j’ai embrassé mon petit ami sur la bouche pour qu’il puisse sentir le goût de sa bite dans ma bouche.

J’ai accepté (tellement de la part de mon petit ami).

Comme j’étais sur une moto, il m’a fallu un certain temps pour partir, tout rôti. Je suis allé directement chez mon petit ami, je lui ai donné un baiser profond, je lui ai mis ma langue dans la bouche sans pitié. Il n’a même pas remarqué, mon garçon.

Tu as aimé mon histoire ? J’ai d’autres aventures sur lesquelles je peux compter plus tard, avec mon petit ami a même beaucoup.

Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *