Ma vilaine amie lesbienne

By | 25 de décembre, 2019

L’histoire suivante commence par la visite d’une amie chez moi, 18 ans, taille moyenne, peau claire, seins moyens et durs, un spectacle de femme, qui éveille les yeux de tout le monde.

Jeudi dernier, je suis rentré du travail et j’ai attendu qu’elle vienne manger au restaurant, nous sommes sortis et avons bu quelques bières, et nous sommes rentrés à la maison comme deux petits clowns heureux, un peu altérés peut-être, nous sommes arrivés et nous nous sommes couchés, avec l’intention de dormir, j’ai été surpris par un baiser de sa part, dans la chaleur de la nuit, et le temps favorable, réciproque, et c’est là que tout a commencé, j’ai réalisé le désir qu’elle avait …

Bientôt elle a enlevé son chemisier, nous sommes restés longtemps à nous embrasser, en passant sa main dans ce corps merveilleux, la laissant de plus en plus dans l’ambiance, j’ai commencé à lui sucer les seins, plus elle suçait, plus elle se tortillait, je l’ai embrassée de nouveau et j’ai enlevé le reste de ses vêtements, J’ai descendu mes doigts jusqu’à sa chatte et elle était déjà toute mouillée, avec des mouvements doux elle se donnait de plus en plus, passant sa main à travers son corps, serrant son cul, il n’a pas fallu longtemps pour descendre embrasser son corps jusqu’à ce qu’elle arrive à cette chatte humide et délicieuse, J’ai commencé à sucer savoureux et à pénétrer les doigts, avec des mouvements d’aller et venir elle gémit de plaisir, puis je me suis allongé de nouveau et elle est venue, en suçant mes seins et en mettant la chatte chaude et humide dans les miens, quel délice, plus je l’embrassais plus le désir augmentait, elle se frottait de plus en plus pendant qu’elle suçait mes doigts et que je suçais ses petits seins, et c’était merveilleux, nous avons joui intensément, je l’ai embrassée de nouveau là, pour qu’elle sente son goût…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *